aDsr - association Dyslexie suisse-romande

Développement de l'enfant de 6 à 11 ans

Développement psychologique

Préambule

Les étapes du développement et les changements dans la personnalité sont nombreux dans toutes les périodes de vie d’un enfant. Entre 6 et 11 ans la vie sociale et la vie scolaire se confondent: c’est le temps des découvertes les plus diverses en matières de connaissances et d’apprentissage, mais aussi par rapport à la vie en société et ses exigences, avec lesquelles il va devoir composer.

 

 

Développement psychoaffectif

Durant cette période ce sont les amis, l’école, les connaissances, en un mot la vie extrafamiliale et sociale, qui sont au premier plan. L'enfant a pris momentanément de la distance par rapport aux questions qu’il s’est posées jusque-là: la place de chacun dans la famille, la différence des sexes et des générations, toutes ces préoccupations qui étaient prépondérantes durant les années précédentes passent au second plan. Le savoir, les apprentissages, l’envie de connaître et de comprendre deviennent ses centres d’intérêt.

Développement de l’intelligence

Ses capacités augmentent de plus en plus. L’enfant est capable de classification, il est en mesure de trier des objets, de trouver quels critères ils ont en commun ou ce qui les différencie, en un mot d’avoir une compréhension des choses d’une manière de plus en plus logique, abstraite et rigoureuse. Il peut se décentrer de son seul point de vue, prendre en compte des opinions différentes. Il acquiert les notions de temps comme l’heure ou le rythme des jours de la semaine. Il parvient à dénombrer et compter les objets, à comprendre les notions d’espace et de distance.

Développement psychosocial

Le thème dominant de cette période est la volonté d’apprentissage. Devant la quantité de connaissances à acquérir, le problème est celui de devenir compétent et d’éviter le sentiment d’infériorité associé à l’échec (une estime de soi suffisamment bonne est indispensable pour poursuivre les apprentissages). En effet l'enfant peut avoir plus confiance en lui grâce à ce qu'il apprend et réussit à faire à l'école. Ou au contraire, il peut se sentir incapable de faire ce que l'école lui demande, développer un sentiment d'infériorité et ne plus oser essayer quoi que ce soit, de peur de rater ce qu'il entreprend. Le résultat est alors assez déterminant pour se sentir compétent ou non, face à de nouvelles exigences. L’environnement humain significatif est très étendu: il est constitué de la famille, du voisinage, des professeurs et des compagnons de classe.

En bref…

Pendant ces années l’enfant vit une période en générale plus calme durant laquelle il est moins préoccupé par ce qui a trait à son monde intérieur. Il se tourne alors volontiers vers les relations sociales et les apprentissages. Il investit ainsi beaucoup les camarades de son âge et il a du plaisir à échanger comme à apprendre. Ainsi l’école représente-t-elle un terrain idéal pour son développement. Toutefois, pour certains, elle peut se révéler très, voire trop exigeante. Il doit produire des tâches pour lesquelles il est évalué, ce qui peut l’amener à rencontrer des difficultés. Il peut en être affecté dans son estime de soi. Les conséquences de ce manque d'estime de soi peuvent être des problèmes d’apprentissage, de comportement ou encore des difficultés relationnelles.

Développement psychomoteur

Vers 7 ans, l'enfant acquiert la notion de droite-gauche sur autrui. Le corps est pris comme point de repère fixe. La réversibilité qui est la capacité qu'a l'enfant de concevoir toute action comme ayant son inverse est acquise. L'enfant est capable de différencier la durée de l'action.

L’enfant parvient à différencier le temps de l’espace (stade opératoire) et peut établir des liens entre divers événements successifs. Par exemple, il peut reconstituer une histoire à partir d’images.

Les notions «temps-espace» font partie du développement intellectuel de l'enfant et sont liées dès le départ à son développement moteur et affectif. Elles sont fondamentales dans l’adaptation de l’enfant au monde extérieur et au niveau des apprentissages tels que l'écriture, la lecture et les mathématiques.

Entre 7 et 12 ans, la pensée s’élabore. L’enfant parvient à établir des relations plus solides entre divers événements. Les notions de temps et d’espace se précisent (relation entre la durée et l’espace, notion de vitesse), parallèlement la motricité s’affirme: les syncinésies (mouvements parasites) disparaissent; les coordinations statiques et dynamiques se consolident; l’adresse est meilleure; la latéralité qui est la préférence d'utilisation d'un côté du corps par rapport à l'autre est acquise. Le schéma corporel (représentation que chaque individu se fait de son corps) est acquis lui aussi.

Développement langagier

Durant les deux premières années de vie de l’enfant, son langage connaît un enrichissement extraordinaire dont nous allons décrire les stades principaux. A noter que leur moment d’apparition varie d’un enfant à l’autre et que les âges donnés sont indicatifs. En cas de doute sur le développement du langage avant l’entrée à l’école enfantine, il est conseillé de consulter un(e) logopédiste en privé. Après l’entrée à l’école enfantine, la consultation peut se faire soit en milieu scolaire, soit en cabinet privé ou dans d’autres structures. Pour un développement optimal du langage, rappelons l’importance d’une bonne audition et de contrôles médicaux réguliers en cas d’otites ou de rhumes répétés.

Au niveau du langage oral
  • en ce qui concerne le temps, l’enfant apprend les saisons et mois de l’année, la date et les notions de durée
  • en ce qui concerne l’espace, il acquiert les termes «à l’envers, à gauche de, à droite de, horizontal, vertical, oblique, …»
  • il augmente de façon continue son vocabulaire
  • il formule des questions en maîtrisant la syntaxe, par exemple en employant la négation ou en effectuant l'inversion du sujet et du verbe
  • il maîtrise les finesses de la langue: les déterminants, les quantificateurs, les pronoms relatifs, la voix passive, etc
Au niveau du langage écrit
  • il apprend les lettres (graphèmes) et commence à déchiffrer de petits mots, puis des phrases
  • il commence aussi à savoir écrire des mots puis des phrases
  • Vers 8, ans il est admis que l’enfant devient autonome en lecture et en production écrite

BrowseAloud

Accédez à la lecture vocale du site de l'aDsr!

Pour lire cette page en police Dyslexie de Christian Boer.