aDsr - association Dyslexie suisse-romande

Scolarité obligatoire

Ecole primaire

Intégration

Dans le canton de Fribourg, l’élève dyslexique-dysorthographique doit pouvoir trouver de l’aide et du soutien dans sa classe.

Le principe d’intégration est reconnu par l’art. 35 Mesures de soutien de la loi scolaire fribourgeoise

Le RLS (règlement de la loi scolaire) stipule à l’art. 89 que les élèves ayant un handicap ou un trouble fonctionnel attesté peuvent bénéficier de mesures de compensation des désavantages dans l’enseignement et lors des examens. Les directives permettant cette mise en œuvre entreront en vigueur à la rentrée 2017.

Pour être soutenu dans ses apprentissages, l’élève dyslexique-dysorthographique peut bénéficier d’un traitement/d’une thérapie de logopédie plus ou moins intensif/ve selon le degré de dyslexie-dysorthographie et ses besoins avérés. En lien à des critères spécifiques, il peut aussi parfois bénéficier de la présence d’un enseignant spécialisé. Le financement des mesures de logopédie ambulatoires est octroyé par le SESAM (Service d’enseignements spécialisé et des mesures d’aide) sur la base d’un rapport logopédique d’évaluation/bilan pour autant que les difficultés décrites correspondent aux diagnostics d’octroi. Les logopédistes des services auxiliaires scolaires /es sont habilité-e-s à effectuer ces bilans à la demande des parents sur la base un signalement effectué très souvent de manière concertée avec l’enseignant de l’enfant concerné. Un accès direct des parents aux SAS est aussi possible, mais la première option est préférée.

Attention, la manière dont les enfants seront intégrés ainsi que les procédures pour obtenir un soutien changeront lorsque la nouvelle loi sur la pédagogie spécialisée et son règlement d’application seront en vigueur.

E-fiche sur la « Dyslexie-Dysorthographie »    

 

La CIIP (Conférence intercantonale de l'instruction publique de la Suisse romande et du Tessin)  a mandaté le CSPS (Centre Suisse de Pédagogie Spécialisé) pour la rédaction de fiches informatives sur la dyslexie-dysorthographie (version longue et courte) ainsi qu’une autre fiche sur la dysphasie (version longue est courte). L’aDsr en a fait une relecture spécialisée. Vous trouverez fiches sur le site de la CIIP.

Cette e-fiche remplace la brochure cantonale qui ne sera plus éditée.

Compensation de désavantages pour les tests de référence

Les aménagements prévus durant l’année doivent être maintenus pour les tests de référence si l’élève dyslexique-dysorthographique doit les passer.

Scolarité spécialisée

Dans le canton de Fribourg, des élèves souffrant d’une dyslexie-dysorthographie sévère avec des troubles associés peuvent être scolarisés dans une classe de langage (ou de logopédie).

L’orientation vers une classe de langage fait l’objet d’une demande concertée entre  le titulaire de classe, la logopédiste, les parents et d’éventuels autres intervenants (ex : maître d’appui, psychomotricien, médecin, etc…). Cette orientation  se base sur l’accord de principe  incontournable des parents et a pour condition un bilan psychologique.

C’est la cellule d’évaluation du SESAM qui analyse le dossier complet qui lui est adressé. Elle formule ensuite une recommandation qui servira de base à la décision de l’inspecteur de l’enseignement spécialisé qui se prononcera en faveur ou non d’une orientation en classe de langage.

Formation des enseignants

Le CSPS a évalué et recommande la formation en ligne pour les enseignants mise à disposition par Dyslexia International.

www.dyslexia-international.org

Formation en ligne :http://www.dyslexia-international.org/fr/lecturehall/FR-ONL-courses

 

Ecole secondaire/ Cycle d’orientation

Le RLS (règlement de la loi scolaire) stipule à l’Art. 89 que les élèves ayant un handicap ou un trouble fonctionnel attesté peuvent bénéficier de mesures de compensation des désavantages dans l’enseignement et lors des examens ; ceci est également valable pour le CO. Les directives permettant cette mise en œuvre entreront en vigueur à la rentrée 2017.  

Information  

Les différents CO du canton ont bénéficié ces dernières années d’une journée pédagogique sur le thème de la Dyslexie-Dysorthographie. L’aDsr a participé à ces journées en partenariat avec des adultes dyslexiques, des enseignants, des logopédistes.

Projet d’écoles

A la suite de ces journées pédagogiques sur le thème de la dyslexie-dysorthographie, plusieurs CO(Avry-sur-Matran, Bulle, Romont, la Tour-de-Trême) ont mis sur pied des projets spécifiques pour les élèves dyslexiques-dysorthographiques. Ils peuvent prendre la forme

  • de protocoles d’aménagements en classe dont du temps supplémentaire
  • de groupe de soutien entre élèves concernés animés par des enseignants et/ou des logopédistes
  • de mise en place de supports d’apprentissage informatisés (ex : logiciel Kurzweil 3000 )

 

Vers un nouveau concept cantonal pour la pédagogie spécialisée dans le canton de Fribourg

Un nouveau concept pour la pédagogie spécialisée a été élaboré par la DICS. Ce concept a pour objectif de favoriser l’intégration des élèves en situation de handicap dans les écoles primaires et secondaires :

L’aDsr  a répondu à la consultation concernant le concept cantonal pour la pédagogie spécialisée dans le canton de Fribourg.


 

BrowseAloud

Accédez à la lecture vocale du site de l'aDsr!

Pour lire cette page en police Dyslexie de Christian Boer.