aDsr - association Dyslexie suisse-romande

Mon enfant parait atteint de dysphasie ou de dyslexie, que faire?

logo aDsr association

La dysphasie est une difficulté au niveau de la structuration du langage oral, et survient plus tôt qu’une dyslexie, qui touche à la communication écrite (lettres).

Read more:

Que dire aux enseignants pour notre enfant dyslexique

logo aDsr association

Orientation, mesures d’appuis et promotion des enfants dyslexiques et dysorthographiques dans le cadre de l’école.

Read more:

Comment accompagner la scolarité de votre enfant ?

pour agrandir l'image: clic gauche, puis moleltte +

Comment accompagner la scolarité de votre enfant


Certains parents se sentent démunis face aux études de leur enfant, d'autres, voulant pourtant bien faire, y trouvent une source de conflits et de difficultés.
Voici sept conseils simples et pratiques pour aider au mieux votre enfant pendant ses études.


1 - Oubliez votre parcours scolaire et ne cherchez par à reproduire votre propre cursus, ou pire, à faire suivre à votre enfant les études que vous n'avez pas faites et que vous auriez justement aimé faire. Votre enfant n'est pas seulement différent de vous, il est UNIQUE ! L'accompagner, c'est lui permettre de construire son propre parcours scolaire, adapté à ses qualités et à son projet professionnel lorsque celui-ci s'affirmera.


2 - Intéressez-vous à ce qu'il apprend avant de vous intéresser à ses résultats. C'est ce que votre enfant apprend à l'école qui est le plus important. En suivant ce qu'il découvre quotidiennement, vous donnez de la valeur au savoir qu'il pourra ainsi partager avec vous. Les résultats, les notes, ont certes leur importance mais elles ne viennent qu'en indicateur des connaissances et des compétences acquises.


3 - Faites-lui respecter les consignes données par les professeurs et par l'école. Il est important de faire comprendre à votre enfant que les contraintes inévitables apportées par l'école ont votre accord, sinon il sera tiraillé entre des consignes différentes, voire contradictoires. Votre enfant a besoin de sentir la cohérence qui règne entre vous et ses enseignants. Si un désaccord, toujours possible, intervenait, prenez éventuellement contact avec l'établissement ou le professeur concerné pour en discuter, mais ne manifestez pas votre désapprobation ou votre mécontentement devant lui. L'idéal serait que votre enfant sente qu'il y a entre vous et "son" école une véritable relation de partenariat et de confiance.


4 - Restez toujours calme et serein. En toute occasion, efforcez-vous de ne pas vous énerver car votre attitude va influencer celle de votre enfant qui aura lui aussi tendance à se crisper. Cela ne doit pas vous empêcher la fermeté en cas de besoin et il y aura certainement des occasions de tension pendant sa scolarité. Ne perdez jamais de vue l'objectif à atteindre : permettre à votre enfant d'acquérir son autonomie, donc de se prendre en charge, or cela ne peut se faire que dans la sérénité, pas dans le conflit.


5 - Félicitez-le à chaque bon résultat. Chaque enfant est très sensible aux opinions émises à son égard par les adultes, et plus encore par ses parents. Pour réussir ses études, il a besoin de développer une estime de soi et de prendre confiance en lui. Une remarque acerbe, un jugement négatif, prendront à ses yeux dix fois plus d'importance qu'une appréciation positive. S'il rencontre des difficultés, ne portez pas de jugement, cherchez, avec lui, le pourquoi et les moyens d'y remédier.


6 - Ne faites jamais son travail à sa place. Rien ne serait plus nuisible à sa scolarité : Il resterait dépendant de vous puisqu'il aurait tendance à toujours avoir recours à vous, il n'apprendrait pas ce que le travail scolaire était censé lui apporter, il risquerait de développer une attitude de laisser-aller et de renoncement face à l'effort et à la difficulté.


7 - Vérifiez son travail. Il ne s'agit pas, bien sûr, de le faire dans un seul esprit de vérification et de contrôle, parfois nécessaire cependant. Vérifier, c'est aussi l'accompagner pour lui demander de ne pas se contenter du minimum, d'approfondir, de se montrer plus exigeant avec lui-même. Faites-lui comprendre au besoin que la confiance n'empêche pas le contrôle, parce que l'erreur ou l'oubli sont toujours possibles.


D'une manière générale, le plus beau cadeau que vous puissiez faire à votre enfant est de lui donner de votre temps. En fonction de vos possibilités, accordez-lui de la disponibilité tout au long de sa scolarité. Vous lui découvrirez certainement des capacités et des dons que vous ignoriez. Et lui développera avec vous une relation de proximité propice à la réussite de ses études et à son épanouissement.

Alain SULMON  (école française de Lausanne Valmont)

Ecoles, cours, répétiteurs, camps

L'aDsr reçoit périodiquement des demandes d'écoles ou d'organisations pour signaler aux parents un enseignement, un cours, etc., le plus souvent en relation avec les problèmes « dys ».

Afin de rendre service, l'aDsr a choisi de publier les annonces qui paraissent dignes de confiance, sans prendre cependant aucun engagement quant aux compétences, diplômes et formations des enseignants, ni sur la validité des méthodes utilisées.

L'aDsr n'a bien évidemment aucun intérêt financier dans ces publications.

L'aDsr se réserve le droit de radier sans explication certaines indications.(vw)

Read more:

BrowseAloud

Accédez à la lecture vocale du site de l'aDsr!

Pour lire cette page en police Dyslexie de Christian Boer.