aDsr - association Dyslexie suisse-romande

Qu’est-ce que l’orthoptie et quand est-elle indiquée pour les apprenants dyslexiques ?

L'orthoptie a pour vocation le dépistage, la rééducation, la réadaptation et l'exploration fonctionnelle des troubles de la vision.
On estime quʼenviron 25% des apprenants dyslexiques présentent des troubles du traitement visuel. Il faut être particulièrement attentif lorsque l'apprenant se plaint de maux de tête fréquents et qu'il a l'impression que les lettres « dansent » sur la page, que les lignes d'un texte se mélangent, qu'il est « ébloui » par le contraste de la police noire sur le papier blanc.
Pour ces enfants, une prise en charge orthoptique est nécessaire et souvent très bénéfique. L'orthoptiste examinera notamment les mouvements oculaires durant la lecture ainsi que la sensibilité aux longueurs d'ondes des différentes couleurs. Le traitement des troubles du traitement visuel consiste à faire porter à l'apprenant des lunettes à prismes qui favoriseront les fixations oculaires sur les mots. Certains apprenants porteront des verres colorés, qui atténueront le contraste des mots écrits en noir sur une feuille blanche.

Que penser des logiciels proposés pour aider les dyslexiques ?

 Une idée répandue est que les logiciels de compensation destinés à aider les dyslexiques sont néfastes dans la mesure où ils « font le travail à la place de
l'apprenant ».
La réalité est nettement plus complexe. Ces logiciels sont très efficaces pour enseigner aux apprenants dyslexiques des stratégies nouvelles. Par exemple, de nombreux logiciels sont équipés de programmes simples permettant à l'apprenant de réaliser des cartes heuristiques. Ils sont aussi souvent équipés d'outils facilitant la rédaction de synthèses. Certains présentent également des dictionnaires prédictifs qui suggèrent des mots selon le contexte de la phrase.
Ce dernier outil enrichit le vocabulaire de l'apprenant dyslexique qui apprendra et utilisera des mots auxquels il n'aurait pas pensé sans le logiciel de compensation. Il faut savoir qu'il existe de très nombreux logiciels gratuitement téléchargeables sur Internet. Vous en trouverez une liste non exhaustive dans la logithèque du e-Campus
pour enseignants et formateurs de Dyslexia International (www.dyslexiainternational. org). Dès l'enseignement primaire, l'utilisation de logiciels d'aide doit être encouragée. Cette utilisation ne peut qu'être bénéfique, et préparera beaucoup mieux les apprenants dyslexiques au secondaire, où ces logiciels sont absolument nécessaires pour leur permettre de suivre le rythme de la classe.

Les méthodes gestuelles d’enseignement de la lecture sont-elles bénéfiques pour les apprenants dyslexiques ?

Ces méthodes sont tout à fait appropriées dans la mesure ou elles comportent une dimension éminemment multisensorielle. En alliant le geste à l'apprentissage des phonèmes de la langue, vous donnerez davantage d'indices à l'apprenant dyslexique pour former des représentations les plus précises possibles des phonèmes.

Comment valoriser l’estime de soi des apprenants dyslexiques dans la classe ?

Tous les apprenants dyslexiques ou presque souffrent de problèmes d'estime de soi. Ils se comparent à leurs camarades non dyslexiques et constatent que, tout le
temps, ils doivent fournir des efforts bien plus importants que leurs pairs pour des résultats bien plus faibles.
Des études scientifiques ont montré que souvent, les apprenants dyslexiques présentaient des facilités par rapport à leurs pairs non dyslexiques dans certains domaines. Cependant, les domaines dans lesquels ces apprenants excellent sont rarement valorisés ou évalués dans le cadre scolaire. Il faut à tout prix trouver le ou les domaines dans le(s)quel(s) l'apprenant dyslexique présente des facilités et le valoriser publiquement, devant toute la classe, quand ils peuvent montrer leurs habiletés supérieures. Il faut également les féliciter publiquement à chaque fois qu'ils fournissent une bonne réponse en classe.

Est-ce que des outils tels que le brain gym ou la gestion mentale peuvent aider les dyslexiques ?

Bien qu'à ce jour, il n'existe pas (encore) de preuves scientifiques démontrant l'efficacité de ces outils pour aider les dyslexiques dans leurs apprentissages, les nombreux témoignages dans les média, sur les sites Internet des associations, ainsi que des enseignants ayant déjà suivi la formation de personne-relai dyslexie suggèrent qu'ils aident bel et bien les dyslexiques, mais également tous les enfants.

BrowseAloud

Accédez à la lecture vocale du site de l'aDsr!

Pour lire cette page en police Dyslexie de Christian Boer.