aDsr - association Dyslexie suisse-romande

A.N.A.E. 120-121 - L'innumérisme: de quoi parle-t-on ? Peut-on y remédier facilement ?

L'innumérisme: de quoi parle-t-on ? Peut-on y remédier facilement ?

Parmi la population scolaire française, une toute petite élite serait pourvue "de la bosse des maths", tandis que la moitié d'une classe d'âge, à 15 ans, est "fragile" dont un élève sur deux se trouve en "grande difficulté" en mathématiques. Des avancées scientifiques récentes confirment que cette situation n'est pas due à des facteurs  biolologiques ou hérités génétiquement, dyscalculie ou autre, mais que son origine est d'ordre environnemental. Le terme d'innumérisme est, à notre sens, plus approprié.

 Nos expérimentations récentes semblent démontrer que, afin de redresser cette situation, il est urgent de mettre en pratique certaines propositions des auteurs constructivistes, en les appliquant aux mathématiques. Des notions "spontanées", comme le partage, première manifestation du cheminement de l'humanité vers la mathématique, ne seraient-elles pas "fossilisées" dans chaque cerveau ? L'utilisation privilégiée des abaques, informatiques ou non, ne permettrait-elle pas d'inverser la lourde tendance à la baisse des compétences en calcul ? Ces outils simples que sont les tableaux facilitent le raisonnement en le structurant. Ils permettent une "généralisation", l'assimilation des concepts de multiplication, de division, de proportionnalité, et sont source de représentations mentales "prototypes"; ne pourrions-nous pas les mettre systématiquement à la disposition des élèves en difficulté ?

BrowseAloud

Accédez à la lecture vocale du site de l'aDsr!

Pour lire cette page en police Dyslexie de Christian Boer.